a

Je suis Sabrina, j’ai 38 ans, mariée et maman d’un grand garçon de 17 ans et d’une petite fille de 8 ans. Je vis sur la Côte Basque depuis toujours. Je suis atteinte de la maladie génétique, le Syndrome Elhers Danlos (SED). Je fabrique un collagène de mauvaise qualité, cela engendre des maux de toute sorte, vu quela majeure partie de notre corps est composé de collagène. Je suis hyperlaxe, mes tendons et mes ligaments s’étirent facilement et cela peut provoquer des micros entorses avec de simples mouvements de la vie quotidienne. J’ai été diagnostiquée seulement l’année dernière.

+33 0679932253

contact@bhealthy.fr

 

Blog

L’Ile Maurice, mon pays d’adoption

L’Ile Maurice, mon amour

Me voici à nouveau de retour de l’Ile Maurice, mon pays d’adoption (dans tous les sens du terme) et à chaque fois cette même tristesse qui me serre la gorge au moment de quitter les miens.

Il y a tout juste 10 ans, nous avons découvert l’Ile Maurice presque par hasard après avoir reçu une pub dans la boite aux lettres. Ce fut le voyage qui a changé totalement notre vie.
Le jour où j’ai foulé la plage de Belle Mare, où j’ai découvert le marché de Flacq, j’ai su que ma vie ne serait plus jamais la même. Une année plus tard, nous nous marions sur cette même plage et 4 ans plus tard, nous adoptions une petite mauricienne. Durant ces 10 ans, non seulement nous avons adopté mais nous avons aussi été adoptés ! Depuis 9 ans, les liens avec ma nouvelle famille mauricienne ne cessent de m’émouvoir par tant de bienveillance, de partage, de simplicité.

J’aime Maurice et ses habitants comme si j’y avais toujours vécu. Je l’aime non seulement pour ses beaux paysages, son climat mais surtout pour cette douceur de vivre et le sourire de ses habitants.

Pourtant, Maurice est tout de même bien loin de la vision du paradis que le touriste se fait à l’abri dans son hôtel. Il y a beaucoup de misère et des nombreux problèmes dans l’Ile. En l’espace de quelques jours la semaine dernière, un homme a poignardé sa femme, une jeune mère de 17 ans à frapper à mort son bébé de 3 mois, une mère de 3 enfants s’est suicidée, un gros trafiquant de  drogue arrêté… sans compter les nombreux accidents mortels de la route. Maurice enregistre un taux de criminalité hors norme pour seulement 1,2 millions d’habitants.

Beaucoup de pauvreté, aucun droit des employés qui sont bien souvent exploités pour une bouchée de pain, la drogue partout, le fléau numéro un de l’Ile. Voilà les réalités de ce pays dont les habitants sont pourtant les plus généreux que je connaisse.

Durant toutes ces années, j’ai fait des rencontres de personnes incroyables de tous les milieux, de toutes les religions, et toujours avec ce sourire et l’envie d’aider.

On me pose toujours la question de savoir pourquoi je préfère Maurice à la France, j’avoue la liste est longue

  • le climat (20° minimum la nuit en hiver !)
  • le lagon avec le calme au lever du jour avec pour seuls bruits le chant des oiseaux, le clapotis de l’eau et le bruits des feuilles de palmier et de filaos bercées par la brise
  • les levers et couchers de soleil sur le lagon qu’on peut admirer dans une même journée. Mon moment, mon lieu magique pour pratiquer le yoga,
  • la nature luxuriante avec ses montagnes, ses rivières, ses cascades
  • la simplicité, pas besoin du dernier sac griffée, seulement un short, des tongs, un sari (pour les mariages) et des bikinis !
  • la slow life : tout le monde est cool, pas de stress… Il arrive ce qu’il doit arriver
  • le sourire de tous malgré parfois une vie bien difficile
  • la famille qu’on a adoptée
  • ma famille de coeur qui nous a accueilli et adopté malgré la différence de peau, de culture, de religion. Vivre au sein même de la grande famille entourée des frères, belles sœurs, cousins et cousines est vraiment apaisant et réconfortant. Les mauriciens vivent en famille, construisent des étages à leur maison pour abriter leurs enfants qui se marient et accueillir ainsi leur belle-fille et leurs futurs enfants…
  • mes amis mauriciens, et expatriés
  • le respect et la tolérance, car même si les communautés ne se mélangent encore que très rarement, chaque religion est respectée. Il est courant de trouver un temple tamoul à côté d’une église ou d’une mosquée
  • l’imperfection, car au-delà de la beauté des paysages, Maurice est loin d’être parfait. Les rues sont souvent sales, dépourvus de trottoir, les hôpitaux publics ressemblent à nos hôpitaux d’avant-guerre ! Mais j’aime vivre dans cette imperfection bien loin de notre confort français et de nos normes européennes !
  • la gastronomie ! Entre cuisine indienne, créole, chinoise…c’est un régal pour les papilles ! Un travail colossal est tout de même à faire concernant l’alimentation. Les sodas et boissons sucrés sont consommés à outrance, les plats sont souvent très gras, c’est bien pour cela que le diabète touche 22% de la population (contre 8,5% en moyenne mondiale) !
  • la culture hindoue (les rituels et les fêtes, la gastronomie, l’ayurvéda, le cinéma et les musiques bollywood, les mariages…)
  • Les nombreuses opportunités professionnelles et fiscales pour les expatriés (peut-être un jour…)
  • Les magnifiques hôtels qui ont une qualité d’accueil que l’on ne trouve pas dans nos palaces français !

Etc, etc…

Vous l’aurez compris pour moi qui n’aspire qu’à la douceur de vivre, le calme, la chaleur, Maurice est mon paradis malgré ses nombreux défauts ! C’est pourquoi c’est toujours un déchirement au moment de quitter ma famille et son pays.

Mais je me réjouis de pouvoir y repartir dans 3 mois pour fêter Divali et l’anniversaire de ma fille et à nouveau en Décembre pour le mariage d’une nièce ! En attendant d’y poser mes bagages peut-être un jour de façon définitve…

Comments:

  • Isa

    21 juillet 2017 at 16:19

    Merci pour ce beau portrait, honnête et vrai. Qui me donne envie de prendre l’avion tout de suite ? J’ai hâte de voir les belles photos de ton prochain voyage !

  • Micheline Carpels

    30 juillet 2017 at 16:53

    Bonjour, Merci pour votre article, je n’ai jamais eu la chance d’y aller mais effectivement tout a l’air si magnifique vu par nous, touristes… Merci pour ce morceau de vie que vous nous partagez et votre franchise sur l’envers du décor 🙁
    Malgré ça, si un jour l’occasion m’en est donnée, je serais ravie de faire connaissant avec cette si belle île et ces habitants 😉
    Bonne fin de journée 😉

  • Carole

    10 septembre 2017 at 06:49

    Bonjour
    Je suis tombée par hasard sur votre site et cet article qui m a interpellé… je vis à maurice depuis un peu plus de 2 ans, en vous lisant je me suis entendue vos mots sont les mêmes que les miens (à part en ce qui concerne la nourriture, s il y a une chose de la france qui me manque c est bien ca…) ca m a fait du bien de tomber sur votre article car je disais il y a quelques jours à mon ami que je ne vois plus tout ca jusqu à il y a encore 2 ou 3 mois je m extasiais devant les femmes en sari, les temples hindous à côté des mosquées et des petites églises, de la végétation du lagon des couchers du soleil… et depuis quelques temps tout cela fait tant partie de mon quotidien que je n y prêtais plus attention alors merci car vos mots m ont permis de me remettre les idées en place et de ne pas oublier la chance que j ai de pouvoir vivre sur ce petit bout de terre avec cette douceur de vivre… tout comme l homme s habitue à son climat je pense qu il s habitue aussi à son environnement cette piqûre de rappel est tombée à point nommé merci encore

Leave a reply