a

Je suis Sabrina, j’ai 38 ans, mariée et maman d’un grand garçon de 17 ans et d’une petite fille de 8 ans. Je vis sur la Côte Basque depuis toujours. Je suis atteinte de la maladie génétique, le Syndrome Elhers Danlos (SED). Je fabrique un collagène de mauvaise qualité, cela engendre des maux de toute sorte, vu quela majeure partie de notre corps est composé de collagène. Je suis hyperlaxe, mes tendons et mes ligaments s’étirent facilement et cela peut provoquer des micros entorses avec de simples mouvements de la vie quotidienne. J’ai été diagnostiquée seulement l’année dernière.

+33 0679932253

contact@bhealthy.fr

 

Blog

Yoga, mon amour

Le yoga a toujours fait partie de ma vie sans même le savoir, on peut dire que j’ai une grande histoire d’amour avec le yoga. Il y a près de quinze ans, j’ai pratiqué pour la première fois dans le seul cours de yoga proposé à Biarritz. Je me suis aperçue que c’était en partie des exercices que je faisais depuis toujours. Je me rappelle des cours de récréations, où je passais mon temps à faire le pont, le piquet, le grand écart… sans aucune difficulté. Les postures de l’enfant, les torsions, la chaise sont des postures que je fais depuis des décennies chez mes kinés ou à la maison pour soulager mes douleurs !

Je souffre quotidiennement à cause d’une maladie génétique. Je fabrique un mauvais collagène. Cela a un impact sur tous mes organes, mes tendons, articulations, système circulatoire, nerveux… A cause ou grâce à cette maladie, je suis hyperlaxe. J’ai donc une belle prédisposition à la pratique du yoga grâce à ma souplesse.
J’ai subi une arthrodèse en 2001. Opération qui consiste à fixer deux vertèbres entre elle à l’aide d’une plaque. La mobilité de mon bas du dos est donc très réduite. Je me souviens que la rééducation qui a suivi cette intervention était basée sur les postures de yoga même si à l’époque les thérapeutes ne le mentionnaient pas.

Je peux affirmer que sans le yoga que j’ai toujours pratiqué même en période de crise aigüe, je ne serai peut-être plus en état de me lever !
Donc oui, le yoga fait partie intégrante de ma vie depuis toujours.

« Krishna proclame que l’homme ne s’intéresse au yoga que s’il a pratiqué dans une vie antérieure, et qu’il sera attiré par cette pratique, comme un aimant, contre son gré » (Bhagavad Gita)

On remarque un engouement incroyable depuis quelques années autour du yoga. De nouveaux courants, de nouvelles formes de yoga émergent, peut-être moins traditionnels mais tout aussi intéressants et bienfaisants pour le corps et l’esprit. Nous sommes passés d’une seule école de yoga à plusieurs dizaines d’écoles en quelques années sur la Côte Basque ! J’ai l’impression qu’une école ouvre chaque semaine, et je trouve cela génial. Beaucoup diront que c’est un phénomène de mode mais sincèrement je ne pense pas !

 

Nous revenons juste à l’essentiel, comme on peut le constater avec l’alimentation. Nous en avons assez de souffrir de divers maux (dos, stress, insomnies…) et avons assez d’avaler des médicaments qui soulagent nos douleurs sans les guérir ! L’alliance d’une alimentation saine et la pratique du yoga sont les meilleurs médicaments du monde, en tout cas ce sont les miens.

Le yoga est une fantastique médecine à lui tout seul. Le yoga est thérapeutique. Chaque posture apporte des bénéfices pour nos muscles, nos tendons, nos articulations, nos systèmes digestifs, lymphatiques, nerveux. C’est incroyable tout ce que le yoga peut guérir. Je me souviens lors de mes formations d’ayurvéda, avoir étudier comment le yoga était un traitement à part entière dans la médecine indienne.

« Les maladies qui ne peuvent pas être guéries par la médecine peuvent l’être par le yoga ; les maladies qui ne peuvent être guéries par le yoga, ne peuvent pas l’être du tout» (Yoga Mala – Sri K. Pattabhi Jois)

Le yoga peut même être un style de vie pour certains. Ils vivent autour d’une certaine philosophie, une hygiène alimentaire et des préceptes.
Mais sans aller jusque-là, on peut tous bénéficier des bienfaits du yoga avec les asanas et le pranayama (postures et exercices respiratoires).

Je pense que la démocratisation de la pratique du yoga est due en partie à sa démystification. A l’époque, le yoga était considéré en occident comme une pratique pour soixante-huitard un peu hippie sur les bords. C’est vrai que les chants sacrés, le nom des postures en sanscrit, les méditations, les prières en ont rebuté plus d’un !

Désormais, je trouve la pratique plus accessible, plus désacralisée. Certains cours sont totalement dépourvus de chants, de musique, de mudras… Certains puristes s’insurgent contre ces pratiques en prônant les valeurs du yoga et de son origine. J’avoue n’être pas tout à fait d’accord avec eux. Le yoga prône la tolérance en invitant toutes personnes de tout âge, de toutes conditions physiques, de toutes religions à pratiquer les asanas ! Je trouve très réducteur de ne pas accepter les personnes qui ne sont pas à l’aise en chantant des « om » ou en récitant des mantras en sanscrit.

J’aime tous les courants, toutes les formes de yoga. Pour moi tous les yogas sont bénéfiques et même complémentaires. J’ai commencé par le Hatha yoga, la base du yoga. Ensuite ce fut le vinyasa. J’ai découvert récemment des nouveaux styles de yogas qui peuvent d’ailleurs agacer certains puristes. Le yoga Bikram, le fly yoga et le SUP yoga.


Le Hot yoga Bikram, yoga pratiqué dans une salle chauffée à 40° avec 40 % de taux d’humidité. On enchaîne 26 postures et 2 exercices de respiration, toujours les mêmes. Oui ça ressemble à de la torture mais que ce yoga me fait du bien malgré mes problèmes circulatoires. Il a renforcé mon dos, mes jambes. Il a soulagé mes articulations notamment ceux de mes genoux fragiles. Il m’a donné confiance en moi et en mon corps. Chaque pratique est différente, car notre corps réagit différemment à chaque classe. Il suffit d’être un peu fatigué, pour moins supporter la chaleur par exemple. Ayant une tension basse de nature, j’ai parfois dû m’assoir en plein cours pour récupérer. A chaque cours, je me demande ce que je fais là, que je suis folle de m’infliger de tels efforts sous cette chaleur ! et pourtant, je reviens à chaque fois plus motivée et plus forte. Je sors souvent de cette salle-sauna avec une sensation de bien-être jamais éprouvée jusqu’à présent avec aucune autre pratique de yoga. Il est vrai que 2 ou 3 degrés de moins serait plus raisonnable pour ma santé fragile mais pour l’instant je ne peux plus m’en passer !

 

Le fly yoga ! J’ai découvert le aerial yoga (fly yoga) à l’Ile Maurice dans le plus beau studio de yoga que je n’avais jamais vu. Un ensemble de bâtiments au cœur d’une végétation luxuriante, un havre de paix. Yoga house Mauritius est le paradis pour un yogi ! Je suis arrivée en retard à mon premier cours et j’ai tout de suite été prise de panique : les autres pratiquants étaient déjà suspendus dans les airs. J’ai dû prendre en cours, et n’ayant jamais pratiqué avant, les premières postures au-dessus du sol ne m’ont pas rassurées du tout ! Et puis d’un coup, je me suis laissé aller et mes craintes se sont évanouies. J’ai ressenti une telle sensation de liberté, je suis redevenue une enfant dans une balançoire ! Certaines postures sont tellement plus faciles dans les airs. La gravité aide pour les postures en flexion arrière. C’est génial de pratiquer les inversions sans pression sur les bras. La colonne vertébrale s’étire tout en douceur. Ce yoga est vraiment parfait pour les personnes qui souffrent du dos ! J’adore la posture finale du savasana ! Allongée dans le hamac, bercée par le léger balancier, lovée comme dans un cocon, je me suis sentie tellement apaisée. Vraiment j’adore !

 

Le SUP yoga. Le yoga pratiqué sur un paddle ! Autant vous dire, qu’il faut avoir un certain équilibre à la base. Tout d’abord, savoir tenir sur un paddle demande déjà un effort et une certaine capacité à pouvoir rester debout. Mais quand il faut en plus enchaîner des postures de yoga d’équilibre sur une planche instable, ça se complique légèrement ! Chaque partie, chaque muscle du corps travaillent en même temps. C’est le yoga le plus gainant que j’ai pratiqué ! Les postures sont adaptées car les alignements sont différents sans quoi on ne resterait pas longtemps sur la planche ! C’est assez magique de pratiquer sur l’eau au milieu de l’océan, d’un lagon ou d’un lac. Il est vrai que j’habite une région où les conditions de la houle ne permettent pas toujours de pratiquer dans l’océan mais on peut trouver des alternatives dans les lacs ou les baies de St Jean-de-Luz… Sinon pour les plus frileux et durant les hivers maussades, une pratique en piscine est une bonne alternative (le charme de la vue en moins !)

 

J’ai décidé de me lancer un défi en 2017 ! Après avoir passé toute ma vie à enchaîner des postures qui me sont confortables, que je maîtrise, j’ai décidé de sortir de ma zone de confort et d’essayer des postures plus difficiles comme des postures d’inversion ou des postures de flexion arrière. Je veux utiliser ma souplesse, le bon côté de ma maladie pour avancer dans ma pratique du yoga. Je sais que certaines postures seront difficiles voire même impossible à réaliser suite à mes interventions au niveau du dos mais je veux essayer ! A l’aube de mes 40 ans, je veux pouvoir prouver que l’âge, la condition physique, la maladie ne sont pas un frein à la pratique du yoga.

 

 

C’est pour cela que j’ai décidé d’approfondir mes connaissances en me formant. Tout d’abord pour ma pratique personnelle mais également pour conseiller au mieux mes clients lors de mes programmes de coaching santé nutrition. En prévision pour 2017 : Yogabody training à Barcelone, SUP yoga à Carnac avec, trapèze yoga à barcelone et Hot yoga en Thaïlande. C’est un vrai challenge pour moi et j’espère pouvoir compter sur votre soutien et vos encouragements. Je montrerai ma progression sur mon blog et les réseaux sociaux.

Que vous pratiquiez le yoga Ashtanga, Hatha, Vinyasa, Iyengar, kundalini, Bikram, fly, aerial, yin, hormonal, sup, hot, Acroyoga, yoga avec ses enfants, yoga avec son chat, dog-yoga, le back-horse yoga (oui, oui ça existe !), avec ou sans chants, avec ou sans musique, avec ou sans lecture, avec ou sans chien… Continuez ! Pratiquez, la ou les versions qui vous conviennent le mieux. Nous sommes tous différents et avons tous des besoins et des attentes différents. Parfois certains yogas ne nous conviendront pas. Parfois certains professeurs seront adulés par certains et pourtant détestés par d’autres. La pratique du yoga est très personnelle et on ne pas juger et dire qu’un style de yoga est meilleur qu’un autre.

Nous avons la chance d’avoir une diversité incroyable de studios de yoga dans notre région. Profitons-en ! Plusieurs ateliers, plusieurs stages sont organisés chaque weekend. Pour vous informer sur les différents studios et différents évènements de yoga de la Côtes Basque et des Landes, je vous invite à visiter le site www.agendayoga.com, créé par Diane, une passionnée de yoga.

Je vous partage mes studios et professeurs de yoga préférés !
(je suis très loin d’avoir tout testé !)

Pause Yoga Biarritz avec Amélie, www.pauseyogabiarritz.com
Hot yoga Bikram Biarritz avec Audrey, hotyogabiarritz.com
Namasté yoga Biarritz, avec Laura www.facebook.com/namasteyogabiarritz/?fref=ts
Synergie yoga avec Annette, www.facebook.com/Synergy.YogaAerien?fref=ts
Little yogis 64 avec Hélène, www.littleyogis64.wordpress.com/about/
Acroyoga avec Sandra, www.thai-yoga-massage.fr
Armelle Planchon, yogini de coeur
Mana yoga center avec Caroline, www.mana-yoga-center.com
Athayoga avec Isabelle Crozet, www.athayoga.fr
Yoga House Mauritius avec Naëlle, Petra, Pauline, www.yogahouse.mu
Le Tigre yoga à Paris, www.tigre-yoga.com

NAMASTE

No Comments

Leave a reply